Les choriorétinites séreuses centrales (CRSC) chroniques

Recherche ophtalmologique

Recherche ophtalmologique

Besoin immédiat
40 700€
Aujourd'hui, un programme d'ampleur internationale

Les maladies de la rétine sont les premières causes de la cécité dans le monde occidental. La choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) est la 4e maladie rétinienne en termes de fréquence. Elle génère une baisse d'acuité visuelle qui se manifeste par une tâche centrale et des métamorphosies (vision déformée).  Elle atteint plus fréquemment les hommes que les femmes (70 à 80 %). L'âge moyen des patients atteints de CRSC est de 45 ans.

Le traitement de la CRSC demeurant un problème non résolu, les premiers travaux de recherches réalisés par le Pr Behar-Cohen et son équipe se sont attachés à mieux comprendre les mécanismes et les facteurs de risques de cette maladie. Ces travaux sont actuellement soumis pour publication dans les revues spécialisées "AJO" et "Progress in Retinal and Eye Research". Ils ont aussi permis, pour la première fois, d'obtenir des résultats encourageants concernant l'efficacité d'un traitement administré par voie orale dans une pathologie maculaire. 

Depuis 2014, ce programme de recherche, initialement prévu à l'échelon français, a pris une nouvelle ampleur. En effet, la communauté ophtalmologique mondiale est en attente d'une étude de grande envergure visant à évaluer et valider l'efficacité des MRA (Spironolactone - Molécule connue utilisée en pratique clinique) dans le traitement des CRSC. Cette étude doit obligatoirement être multicentrique et internationale afin de confirmer les résultats.

En association avec un consortium de chercheurs étrangers, l'équipe de recherche dirigé par le Pr Behar-Cohen travaille donc actuellement à la mise en place d'une très large étude multicentrique pour entériner l'efficacité des MRA versus placebo dans les CRSC persistantes et chroniques sur un an.

L'objectif de ce programme global doit aussi permettre de déterminer, pour les praticiens, les conditions optimales d'utilisation de ce traitement par spironolactone, grâce aux données cliniques et biologiques obtenues.

L'équipe
 
Directeur de recherche :
Le Professeur Behar-Cohen
Francine Behar-Cohen est professeur universitaire et praticienne hospitalière (PU-PH) en ophtalmologie depuis 2006 à l’Hôtel-Dieu de Paris. Elle dirige la team 17UMRS872 à l'INSERM dédiée à la physiopathologie des maladies oculaires et aux innovations thérapeutiques. En 2009, elle fonde la société Eyevensys, spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies protéiques à usage ophtalmologique. Depuis plus de 10 ans, ses recherches portent sur les méthodes et voies d’administration des médicaments dans l’oeil, ainsi que sur la pharmacologie oculaire. Elle travaille également sur les inflammations intraoculaires et sur le rôle de l’inflammation dans les pathologies rétiniennes a priori non inflammatoires, dont la DMLA et la rétinopathie diabétique. Elle est l’auteur de plus de 110 publications et d’une dizaine de livres ou chapitres de livres.

Nous avons besoin de vous. vous pouvez nous aider en adressant vos dons à :

Fondation VISIO - 1 rue des Brunelleries - 49080 BOUCHEMAINE

Objectif de collecte : 40 700 euros

Vos dons contribuent au financement de ce protocole.

Vous pouvez aussi nous contacter au 02.41.68.15.18 ou par mail (Pascale HUMBERT - Service Mécénat et Grands Donateurs): p.humbert@fondation-visio.fr